29-05-16

Ecrire autour de rien

 


Il faut toujours une séparation d'avec les autres gens autour de la personne qui écrit les livres.
C'est une solitude essentielle. C'est la solitude de l'auteur, celle de l'écrit.
Pour débuter la chose, on se demande ce que c'était ce silence autour de soi.
Et pratiquement à chaque pas que l'on fait dans une maison et à toutes les heures de la journée,
dans toutes les lumières, qu'elles soient du dehors ou des lampes allumées dans le jour.
Cette solitude réelle du corps devient celle, inviolable, de l'écrit.

Je ne parlais de ça à personne. Dans cette période-là de ma première solitude
j'avais déjà découvert que c'était écrire qu'il fallait que je fasse.
J'en avais déjà été confirmée par Raymond Queneau. Le seul jugement de Raymond Queneau, cette phrase-là: "Ne faites rien d'autre que ça, écrire."

Écrire, c'était ça la seule chose qui peuplait ma vie et qui l'enchantait. Je l'ai fait. L'écriture ne m'a jamais quittée.

Ecrire. Marguerite Duras

 

 

 


Schrijven rond het niets.
De leegte van een dag.
Een totaal wit blad.

Tussen gisteren en morgen.
Alleen met je gedachten.
Herinneringen.

Want hoe denk je vooruit?
Wat is het tegenovergestelde van herinneringen?
Vooruitzichten? Dromen? Illusies?

Het verleden heeft een houvast.
Maar de toekomst? Een visie?
Zien wat er nog niet is.

Op de fundamenten van drijfzand.
Hoop en geloof. De leegte van gemis.
Verlangen als verleiding.

Van het niets. 

 

 

 

Commentaren

Ecrire, c'est aussi ne pas parler. C'est se taire. C'est hurler sans bruit.

...maar het was dus hier dat Marguerite het jou wou zeggen.

Gepost door: tia | 29-05-16

Reageren op dit commentaar

De schreeuw dus, niet geverfd, maar geschreven...

Gepost door: uvi | 31-05-16

De commentaren zijn gesloten.